mercredi 11 février 2009

Dans les ténébres du siècle des lumières (2)




Merci à tous ceux qui ont apprécié ce concept. Si tout va bien (et si j'ai le temps) j'essayerais de le développer avec l'ami Timur afin d'en faire quelque chose de jouable pour "Legends of the High seas".

Avec le temps, je vais me procurer les figurines nécessaires pour jouer. Ce sera aussi l'occasion de procéder à quelques conversions.



La suite de notre chronologie alternative:



Hiver 1757 : Malgré les victoires de Leuthen et de Rossbach, nombre de soldats prussiens désertent au cours de l’hiver.


Début 1758 : L’armée prussienne se dirige vers le sud à la poursuite des autrichiens mais ne parvient pas à les rattrapper.



24 Février 1758 : Le docteur Bherwess est fait colonel de l’Unsterblichtruppe. Les agents Beaumarchais et Belhumeur du Cabinet noir sont chargés de l’éliminer.



31 Mars 1758 : L’Unsterblichtruppe est détaché de l’armée régulière et combat à part, aux côtés du corp-franc Le Noble.



12 Mai 1758 : Le comte Bathory est tué lors de l’attaque nocturne d’un campement prussien. Il sera enterré dans son château.



Fin mai 1758 : Le chevalier d’Eon est envoyé en mission à Varna. Il doit y retrouver le lieutenant cosaque Pougatchev dépêché par la tsarine Elisabeth.



15 Juin 1758 : Le chevalier Grégoire de Fronsac du Cabinet noir échoue à empêcher des négociations entre le Major Hartwig, chef de la Feldjäger Truppe, et une mystérieuse communauté vivant dans un village au cœur de la Forêt Noire.



Fin Juin 1758 : Des rapports prussiens font état de la présence du comte Bathory à la tête de ses pandours. L’état-major prussien conclue qu’il s’agit d’un imposteur ou d’un membre de sa famille désirant bénéficier de l'aura de terreur du défunt.



Le corps-franc Le Noble affronte les troupes du comte Bathory


25 Aout 1758 : Bataille de Zorndorf. Le combat se solde par une égalité sanglante mais FrédéricII empêche les russes de faire leur jonction avec les autrichiens. L’agent Belhumeur a empêché l’Unsterblichtruppe de participer à la bataille.



25 Septembre 1758 : Les prussiens ne parviennent pas à prendre le dessus sur les suédois à la bataille de Tornow.


Octobre 1758 : Le chevalier d’Eon et Pougatchev font temporairement alliance avec le baron Trenck, agent de Fréderic II, pour affronter le comte Bathory.


Janvier 1759 : Un rapport du chevalier De Fronsac fait état de la création par les prussiens de la Wildjägertruppe.


Printemps 1759: Les avant-gardes de cosaques russes sont décimées dans de nombreuses embuscades tendues par des créatures monstrueuses dans les forêts de Prusse Orientale. La sotnia de Iemelian Pougatchev est envoyé résoudre ce problème.

23 Juillet 1759 : Bataille de Kay. Von Wedel est battu par les russes. Malgré cette victoire, les généraux russes refusent de continuer plus avant en Prusse.



Désolé pour le manque de photos mais un mauvais éclairage et mes piètres qualités de photographe ont fait que tous les clichés que j'ai pris étaient ratés. J'essayerais de faire mieux dans les jours qui viennent.

12 commentaires:

Timur le lent a dit…

ça promet, ça promet !

SoManyMovies a dit…

Have a beautiful day

sebastosfig a dit…

Même Pougatchev y serait mêlé? Rhaaaaaaaaaa

The Raskal a dit…

Le projet à l'air passionnant. Sinon côté adaptation de règles tu as Song of Drums and Shako, le jeu d'escarmouche Napoléonnien qui devrait pouvoir se décliner pour cette période particulièrement riche.

Vous avez prévu quelque chose pour l'Amérique du nord ? (il y a surement des monstres cachés dans les denses forêts où vivent les iroquois ;-))

Siaba a dit…

Je ne connais pas "Song of...." mais le peu que j'ai lu dessus me semble intéressant. Je préfère acheter des figurines que des règles mais je ferais sans doute exception pour celle là.

J'ai volontairement laissé de côté l'Amérique du Nord pour l'instant mais entre les chamanes indiens et leur magie à base de totems animaux, les descendantes des sorcières de Salem et des monstres comme les Wendigos, il doit y avoir de quoi faire.
Et n'oublions pas que Grégoire de Fronsac se trouvait au Canada pendant la guerre de Sept ans....

abdul666 a dit…

De plus en plus prometteur!
L'Histoire (alternative) s'enrichit.

"Les Grands Esprits se rencontrent": un groupe américain envisage quelque chose un peu du même genre dans le cadre des guerres Anglo-Françaises au Canada, d'après ce message sur The Miniature Page.

Je suis avec un grand intérêt personnel le développement de ce projet original.
Jean-Louis

Moi a dit…

Très intéressant tout ceci Seb.

Je pensais monter un projet de ce type mais dans le monde de Warhammer ; un prêtre-guerrier, un jeune noble, des kislevites, des hommes-bêtes et des morts-vivants ...

Par contre je comptais utiliser Chaos in Carpathia (pour le thème) ou Chaos in Cairo (pour la règle). Je vais donc suivre avec intérêt ton projet.

Boris

abdul666 a dit…

Les grands esprits se rencontrent:
-jeu d'escarmouche avec zombies contre 'tricornes' dans une des # 100 pays fictifs (à la 'Charge!' de P. Young et 'The War Game' de C. Grant) du blog collectif "Emperor vs. Elector", la Société des Imagi-Nation des Guerres en dentelles,
-demande d'ouverture d'une ligne 'SYW Zombies' dans le cadre "Club 'Eureka 100'" du fabricant australien Eureka Miniatures: quand ≥ 100 personnes se sont engagées à acheter, ils lancent la fabrication (en 'tricornes' ont déjà 'sorti' les Arquebusiers de Grassin, les Hollandais à Fontenoy et divers Saxons Guerre de Sept Ans, par exemple... et des soldatEs en tricornes! Un système intelligent qui permet d'avoir des types qu'aucun fabricant ne 'lancerait' de lui-meme.

Meilleurs voeux pour le projet!
Jean-Louis

Siaba a dit…

Merci pour toutes ces informations Jean-Louis! Tu es une vraie mine d'or !!!

Je vais quand même me lancer dans le zombie Guerre de 7 ans avant Eurêka.....ce sera plus rapide ;o)

Siaba a dit…

Tiens, je viens juste d'apprendre que BLACK SCORPION va faire des pirates mort-vivants.....
On ne va pas manquer de figurines finalement.

abdul666 a dit…

Effectivement Black Scorpion annonce des pirates ‘à la Tolkien’, des mort-vivants sont à prévoir. Mais déjà Black Cat Bases a une série ‘Skeleton Navy’ d’autant plus intéressante qu’elle comprend quelques Marines plus aisément utilisables ‘à terre’. Sinon les ‘Undead Pirates’ ne manquent pas –sans doute à cause du ‘Vaisseau fantôme’, remis au goût du jour par ‘Pirates des Caraïbes’- mais la plupart, comme les pirates zombies d’Irregular Miniatures, sont sans doute trop marqués ‘marins’ pour un ‘Freie Corpse’ combattant à terre?
Sinon Alternative Armies pour ses jeux ‘Flintloque / Slaughterloo’ {‘Napoleonic’ avec Elfes –aussi ‘humains’ que certains ‘Foundry’ :) – Nains, Orcs…} a des mort-vivants (les seuls humains du jeu!), mais les uniformes sont trop visiblement ‘napoléoniens’. Peut-être certains des Zombiski Cossacks (en bonnet de fourrure ou tête nue, pas ceux en casquette plate) et la Kryptofski Death Guard (en raccourcissant le grand plumet typiquement ‘napoléonien’ –de même avec les dragons, le raccourcissement du plumet ‘rajeunit’ les uniformes de 50 ans!) peuvent passer pour ‘18ème siècle’?

Maintenant, si les mal morts (je trouve l’expression phonétiquement plus légère que ‘mort-vivants’) sont relativement ‘frais’, c’est juste une question de scarifications et de dégradation des vêtements au cutter, de cicatrices de grosses pustules (?) à la pointe de clou, et surtout de peinture bien ‘gerbatoire’ à la Nurgle, sur des figurines ‘ordinaires’ [certains ‘Foundry’ ont l’air gonflés par des fermentaions internes :) ? –mais coûtent bien cher…].

Au passage, pour un ‘corps franc’ (vivant , mais ça peut changer!) en uniforme original j’ai un faible pour les Dark Elves of Catalucia Light Infantry




Bon courage!

Jean-Louis

abdul666 a dit…

Un truc peut-être utile pour donner facilement un aspect particulier adapté aux mort-vivants (et une occasion pour un ‘sénilisant’ d’évoquer le passé!). Quand j’ai commencé à peindre des figurines de jeu (il ya plus de 30 ans: tu devais être à la Maternelle) j’étais isolé et ai dû redécouvrir à peu près tout par moi-même. Je venais d’acheter des machines de guerre ‘antiques’ Elastolin qui faisaient beaucoup moins ‘jouets’ que les Starlux par exemple, simplement grâce à une sorte d’encrage accentuant les reliefs et les contrastes (l’encre s’accumulant dans les creux, et d’autant plus qu’ils sont plus profonds): or j’étais beaucoup trop maladroit (et pressé d’avoir une armée, et fainéant…) pour faire du ‘highlightening’ et du ‘dry brushing’. Ayant lu que certains ne s’embêtaient pas à passer au pinceau le vernis protecteur final, mais trempaient directement la figurine peinte dans le pot de vernis, j’ai essayé de combiner les 2 en 1 seule étape en terminant par un passage dans un pot de vernis légèrement coloré. Après divers essais j’ai utilisé du vernis à bois ‘chêne clair’ pour extérieur (résiste à tout!) et le résultat a satisfait mes modestes exigences (de toute façon je peignais comme un parkinsonien, d’après ma fille –qui ajoutait «et daltonien, en plus!») pour des figurines destinées à être vue en masse et d’assez loin.
(Vernis ‘brillant’ mais j’avais tort: il donne aux figurines un aspect ‘vintage toy soldier’ très irréaliste).
Bien sûr je n’avais rien inventé, j’ai appris depuis que cette méthode de ‘dipping’ (trempage) est bien connue. A tel point que Warlord Games vient de ‘sortir’ un vernis miracle pour améliorer instantanément l’aspect des figurines de wargame!

La seule difficulté étant qu’il faut périodiquement –du moins avec le vernis à bois- pendant le séchage, agiter énergiquement les figurines pour éliminer l’excès –ou à les retourner, 50% du temps la tête en bas pour bien répartir le vernis- sinon il s’accumule en bas des vêtements, boucliers, armes… noyant les détails (quelquefois même amorçant une goutte qui ‘pendouille’!) et surtout donnant à l’ensemble un aspect très ‘crade’. Mais justement cela pourrait suggérer (impressionnisme) une idée de ‘déterrés de frais’ et donc de façon presque subliminale leur nature de mort-vivants? Juste en complément d’une peinture ‘adéquate’, bien sûr.

Jean-Louis